Le niveau d’alerte maximal prolongé à Bruxelles face à la menace d’attentats

Le Premier ministre belge a annoncé dimanche la prolongation du niveau d’alerte maximal. Des opérations policières se sont déroulées dans la soirée. Le parquet fédéral a annoncé 16 arrestations, en précisant que Salah Abdeslam “n’a pas été trouvé”.

Le niveau d’alerte maximal, le niveau 4 (menace “sérieuse et imminente”), est maintenu dans Bruxelles et la région bruxelloise, où le métro, les écoles et les universités resteront fermés lundi 23 novembre, a annoncé dimanche soir le Premier ministre belge, Charles Michel.

Outre la fermeture des écoles et du métro, il a été décidé de “diminuer les grands événements” a déclaré Charles Michel. Il a également indiqué que la présence policière et militaire allait être renforcée dans la capitale déjà quadrillée par l’armée et transformée en ville-morte tout le week-end.

Dimanche soir, plusieurs opérations policières ont eu lieu, notamment dans le centre de Bruxelles, à proximité de la Grand-Place, ainsi que dans la région de Charleroi. Après leur fin, le parquet fédéral a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a  annoncé que 19 perquisitions avaient eu lieu et qu’elles avaient permis de procéder à 16 interpellations. Les policiers n’ont retrouvé ni armes, ni explosifs. Salah Abdeslam, activement recherché depuis les attaques de Paris, ne faisait pas partie des personnes arrêtées.

Advertisements